EE modernise 2 000 sites Web 4G ruraux

EE suggère qu’il mettra à niveau sa communauté 4G dans plus de 2 000 pages Web d’ici juin 2024 dans le cadre de son engagement envers le réseau rural partagé (SRN).

SRN est une initiative gouvernementale et sectorielle visant à renforcer la couverture rurale à travers le Royaume-Uni. Une offre a été passée l’année dernière entre les autorités et les 4 principaux opérateurs du pays – EE, O2, A quelques et Vodafone – pour développer de nouvelles pages Web et partager des infrastructures dans les zones de la place qui n’ont pas accès aux 4 réseaux.

Les opérateurs investiront 530 millions de livres sterling pour ouvrir et partager leur infrastructure et se payer mutuellement un tarif d’entrée.

Réseau rural partagé 4G

Dans l’intervalle, l’administration gouvernementale a promis de donner jusqu’à 500 millions de livres sterling pour établir de nouveaux mâts dans un «total non spot» partout où il n’y a aucune couverture 4G d’aucun opérateur. L’objectif est d’accéder à 95% de la masse continentale des îles britanniques d’ici 2025.

EE déclare qu’il a maintenant mis à niveau 853 pages Web parce que l’accord a été conclu et qu’à peu près tous les sites Web intégrés dans cette nouvelle phase du programme seront facilement accessibles aux autres opérateurs afin qu’ils puissent augmenter la couverture de leur communauté.

« Aujourd’hui, nous avons renouvelé notre engagement à renforcer la connectivité rurale, en aidant à améliorer l’efficacité du cellulaire, peu importe l’endroit », a déclaré le PDG de BT, Philip Jansen. « L’investissement financier que BT a créé dans les zones rurales implique que nous avons l’infrastructure dans la zone pour étendre encore plus notre couverture 4G, en minimisant la variété de nouveaux sites Web que nous devons développer pour nous assurer que tout le monde a accès à une connectivité réputée.

« EE est néanmoins la seule entreprise à couvrir la 4G dans de nombreux endroits du Royaume-Uni, et nous persuadons d’autres opérateurs de reconnaître l’option de partage de nos sites pour combler les lacunes de leurs réseaux. »

Les engagements du SRN sont soumis à la surveillance de l’Ofcom, qui aura le pouvoir d’imposer des amendes pouvant aller jusqu’à 10 % des revenus bruts d’un opérateur s’il n’atteint pas ses objectifs.