Envisagez-vous un refinancement hypothécaire? Les frais pourraient même être réduits

Les bonnes affaires de refinancement des prêts immobiliers pourraient bien devenir plus attrayantes bientôt.

Jim Lane/Getty Pictures

Le mélange d’une pénurie de logements, de la pandémie de COVID-19 et de frais d’intérêt traditionnellement plus bas a créé de grandes difficultés pour les propriétaires de refinancer leurs prêts hypothécaires dans de nombreuses régions des États-Unis. Et à partir du 1er août, les promotions refi pourraient bien devenir encore plus douces.

Les géants de l’hypothèque Fannie Mae et Freddie Mac ont déclaré qu’ils allaient baisser les frais de refinancement du marché défavorable pour tous les prêts immobiliers refinancés à partir de la prochaine période de trente jours. Le taux de refinancement s’est traduit par une demande de 0,5 % sur les prêts financiers refinancés, soit environ 500 $ pour à peu près chaque 100 000 $ empruntés.

Les frais du gouvernement ont été supplémentaires en décembre 2020 pour permettre à Fannie et Freddie de récupérer une partie des pertes que les créanciers soutenus par le gouvernement s’attendaient à subir tout au long de la pandémie. Dans la plupart des cas, les fournisseurs de prêts ont répercuté ce paiement sur les emprunteurs, ce qui pourrait ajouter un nombre incalculable de livres sterling à un refinancement. Le changement a été considéré comme un moyen de contrebalancer les pertes des prêteurs peu de temps après que la loi CARES a mis en place une interdiction fédérale sur les saisies immobilières et a offert aux propriétaires la possibilité de suspendre leurs versements hypothécaires.

Même s’il n’est vraiment pas très clair que l’économie américaine soit toujours sur une base confiante – les pics d’inflation ont inquiété certains économistes – l’élimination de ce prix est une très bonne nouvelle pour les ménages souhaitant se refinancer.

D’avril à juillet 2020, lorsque la pandémie s’intensifiait, environ 5% des débiteurs de Fannie et Freddie se sont retrouvés inscrits dans des demandes d’abstention de prêt hypothécaire. Cela est tombé à 2%, selon les informations de la FHFA. La société a déclaré que la mise en œuvre de ses directives COVID-19 réduisait l’effet de la pandémie sur les prêts financiers de Fannie et Freddie, justifiant une conclusion rapide des frais afin que les fournisseurs de prêts puissent peut-être répercuter les économies de coûts sur les débiteurs.

« La pandémie de COVID-19 a exacerbé financièrement la catastrophe du logement abordable aux États-Unis. L’élimination du prix de refinancement du secteur défavorable aidera les membres de la famille à tirer parti de l’environnement de niveau minimal pour économiser plus d’argent », a déclaré Sandra L. Thompson, directrice par intérim de la Federal Housing Finance Company, lors d’un lancement push. Le FHFA a été développé à la suite de la catastrophe du logement de 2008, et l’agence agit en tant que conservateur des hypothèques de Fannie et Freddie.

Certains prêts de refinancement étaient désormais exonérés des frais, comme les maisons d’une valeur réelle de 125 000 $ ou considérablement moins, les maisons refinancées via les packages Fannie Mae’s Property Completely ready ou Freddie Mac’s Residence Probable, et régissant les prêts immobiliers garantis par l’administration, y compris FHA, VA et USDA prêts financiers. Les prêts immobiliers Jumbo impliquant 510 400 $ et 765 000 $ dans certaines régions étaient également exonérés.

“[The] La FHFA devrait vraiment être recommandée pour supprimer ce taux », a déclaré Mike Fratantoni, économiste principal de la House Loan Bankers Association. “Avec moins de 2% des prêts financiers GSE en abstention et une appréciation continue des coûts des ménages qui en résulte dans des capitaux propres importants de l’emprunteur, il n’y a pas besoin de charge.”

Même avec la baisse des intérêts en juillet, les refinancements sont en baisse de 60 % depuis janvier, selon une étude de Black Knight. Les analystes espèrent que l’élimination des taux dynamisera le marché actuel du logement. “La baisse actuelle des primes hypothécaires, ainsi que l’élimination de la taxe, devraient vraiment donner aux propriétaires de maison qui doivent encore refinancer et préserver leurs revenus la possibilité de le faire maintenant”, a déclaré Fratantoni.