Google, Facebook et More Big Tech font face à des directives européennes strictes sur la désinformation de la monétisation

De nouvelles directives plus strictes de l’Union européenne pousseront Facebook, Google et d’autres grandes entreprises technologiques à s’engager à ne pas gagner d’argent grâce à la publicité liée à la désinformation.

La Commission européenne a déclaré mercredi que ses directives non contraignantes renforcées, qui ont confirmé un rapport de Reuters du 19 mai, établissent un cadre de surveillance solide et des indicateurs de performance clairs auxquels les entreprises doivent se conformer.

Les inquiétudes concernant l’impact de la désinformation se sont intensifiées pendant la pandémie de COVID-19 et après des allégations de fraude électorale aux États-Unis, certains critiques soulignant le rôle des géants des médias sociaux et de la technologie dans sa propagation.

« La désinformation ne peut pas rester une source de revenus. Nous devons voir des engagements plus forts de la part des plateformes en ligne, de l’ensemble de l’écosystème publicitaire et des réseaux de vérificateurs de faits », a déclaré le chef de l’industrie européenne Thierry Breton dans un communiqué.

Vera Jourova, vice-présidente de la Commission pour les valeurs et la transparence, a déclaré que le problème était urgent en raison de l’évolution rapide des menaces posées par la désinformation.

“Nous avons besoin de plateformes en ligne et d’autres acteurs pour faire face aux risques systémiques de leurs services et de l’amplification algorithmique, arrêter de se contrôler seuls et arrêter de permettre de gagner de l’argent sur la désinformation, tout en améliorant pleinement la liberté d’expression”, a-t-elle déclaré.

Les signataires du code, qui a été introduit en 2018, incluent Google, Facebook, Twitter, Microsoft, Mozilla, TikTok et certains groupes de lobbying publicitaire et technologique.

“Nous soutenons l’accent mis par la Commission sur une plus grande transparence pour les utilisateurs et une meilleure collaboration à la fois entre les plateformes et dans l’ensemble de l’écosystème publicitaire”, a déclaré Facebook.

Twitter a déclaré dans un communiqué qu’il “soutient une approche inclusive qui jette un regard plus large sur l’écosystème de l’information pour relever les défis de la désinformation”.

L’exécutif de l’UE a déclaré qu’il souhaitait que les échanges de publicités, les fournisseurs de technologies publicitaires, les marques bénéficiant de publicités et les services de messagerie privée adhèrent au code.

Il s’attend à ce que les signataires fournissent des détails sur la façon dont ils visent à se conformer aux directives mises à jour d’ici la fin de 2021 et à les mettre en œuvre d’ici le début de l’année prochaine.

© Thomson Reuters 2021


C’est l’heure d’E/S de Google cette semaine sur Orbital, le podcast Gadgets 360, alors que nous discutons d’Android 12, Wear OS, et plus encore. Plus tard (à partir de 27h29), nous passons à Army of the Dead, le film de braquage de zombies Netflix de Zack Snyder. Orbital est disponible sur Apple Podcasts, Google Podcasts, Spotify, Amazon Music et partout où vous obtenez vos podcasts.