L’Australie se prépare à une nouvelle confrontation avec Big Tech

Le ministre des Communications et des Arts, Paul Fletcher, s’adressera aux médias le 23 juin 2021 à la Press Gallery of the Houses of Parliament à Canberra, en Australie.

Sam Mooy | Getty Images

L’Australie prépare une nouvelle confrontation avec Big Tech – cette fois autour des messages injurieux et diffamatoires publiés sur leur plateforme.

Le ministre des Communications, Paul Fletcher, a déclaré mercredi à CNBC que le pays était en “première ligne” pour établir des cadres juridiques et réglementaires pour les géants des médias sociaux et prévoyait de continuer à les obliger à rendre des comptes.

Dans une décision révolutionnaire, l’Australie a adopté une loi cette année J’en ai besoin Google Lorsque Facebook Payer les médias locaux et les éditeurs pour lier le contenu aux fils d’actualités et aux résultats de recherche.

“L’Australie est obsédée par les problèmes de réglementation des médias sociaux et continuera de le faire”, a déclaré Fletcher sur CNBC.Squawbox Asia.. “

Que proposez-vous ?

Canberra explore une variété de mesures qui peuvent rendre les sociétés de médias sociaux plus responsables du contenu diffamatoire et abusif publié sur leurs plateformes.

« Nous attendons une position plus forte de la plateforme. Ils se sont depuis longtemps échappés sans aucune responsabilité pour le contenu publié sur leur site », a déclaré Fletcher. Entretien avec Australian Broadcasting Corporation dimanche.

Il a déclaré que le gouvernement envisageait « tous les moyens » de réprimer l’idée que tout contenu publié en ligne pourrait être fait sans responsabilité.

« Palais des lâches »

La semaine dernière, le Premier ministre Scott Morrison a décrit les médias sociaux comme le « Palais des lâches » Un endroit où les utilisateurs peuvent se cacher derrière l’anonymat et « détruire la vie des gens, dire aux gens les choses les plus sales et les plus offensantes, et le faire avec immunité ».

Dans de tels cas, a-t-il déclaré, les sociétés de médias sociaux devraient être traitées comme des éditeurs.

La Cour suprême australienne aurait statué le mois dernier.

Mais la décision n’a pas vu si Facebook lui-même était responsable, a déclaré Fletcher à CNBC.

https://www.cnbc.com/2021/10/14/australia-is-preparing-for-another-showdown-with-big-tech.html L’Australie se prépare à une autre confrontation avec Big Tech