Oracle prépare néanmoins sa plus grosse acquisition

Oracle négocie actuellement pour obtenir l’entreprise de technologie de la santé Cerner dans le cadre d’un accord qui pourrait valoir environ 30 milliards de dollars, selon des histoires.

Citant des personnes aujourd’hui communes avec le make any difference, le le journal Wall Street a expliqué que l’offre potentielle sera l’acquisition majeure d’Oracle à ce jour, à peu près trois situations plus importantes que l’acquisition de PeopleSoft de 10 milliards de dollars qui a eu lieu à nouveau en 2005.

Cerner, qui se spécialise dans la numérisation des dossiers liés à la santé, a un prix de marché actuel de plus de 23 milliards de dollars, mais l’introduction des primes de reprise régulières pourrait faire augmenter le prix de vente encore plus.

La course aux armements s’intensifie

Fondée en 1979 et basée à Kansas Town, Missouri, Cerner compte actuellement 26 400 employés et un bénéfice annuel de 5,5 milliards de dollars, selon les données de Datanyze.

Oracle a été créé en 1977 par le milliardaire Larry Ellison, qui détient pourtant pratiquement cinquante pour cent des actions de la société (42%). Ellison a démissionné de son poste de PDG de l’entreprise en 2014, passant le relais à Mme Catz et à feu Mark Hurd, mais il est encore aujourd’hui le directeur technique et le président de l’entreprise.

L’accord ne ferait que renforcer la présence désormais solide d’Oracle dans le domaine des soins de santé, car il fournit actuellement une technologie d’application pour les assureurs de bien-être, les sociétés de soins de santé et les programmes de santé publique et de remise en forme.

L’acquisition de Cerner réchaufferait la « course aux armements » avec Microsoft, qui fait également preuve d’une curiosité croissante pour les outils électroniques de soins de santé. En avril 2021, les géants des logiciels de Redmond ont acquis la société d’IA Nuance Communications pour 16 milliards de dollars.

Wall Road Journal pense également que l’acquisition de Cerner aiderait Oracle à s’orienter beaucoup plus vers le cloud, une démarche qui a reçu de nombreux éloges de la part de ses acheteurs et parties prenantes.

Passant par: Journal de Wall Avenue