Pour System Hero, l’argent de l’entreprise était autrefois une solution peu évidente – TechCrunch

Introduite en 2006, la startup d’éducation et d’apprentissage Class Hero a commencé son existence loin de la considération de l’argent de l’entreprise. Après son lancement, l’entreprise a attendu huit ans pour augmenter une collection A de 15 millions de dollars. Puis, peu de temps après probablement six autres années sans augmentation du capital-risque, le cours Hero a conclu deux financements en 2020.

Hier, la société edtech a néanmoins déclaré une tranche d’argent supplémentaire : une séquence C de 380 millions de dollars à une valorisation de 3,6 milliards de dollars. Le financement, dirigé par Wellington Management avec la participation de nouveaux traders Sequoia Cash Worldwide Equities, OMERS Advancement Fairness et D1 Money Partners, ainsi que les acheteurs actuels, améliore de 227,3 % la valorisation de Class Hero en un peu plus d’un an. L’entreprise est optimiste et rentable sur la base d’un EBITDA modifié depuis plus de cinq ans, affirme-t-elle.

L’élévation arrive comme une distinction flagrante aux réponses du PDG et co-fondateur Andrew Grauer en 2020, lorsqu’il a parlé du “risque et de la récompense de l’augmentation du capital”.

“Si vous augmentez vos revenus beaucoup trop considérablement au début, vous pouvez obtenir des attentes désalignées en fonction d’horizons temporels différents définis par des conditions distinctes des actionnaires ou des investisseurs entrants”, a-t-il déclaré. Formation La capitalisation rapide de Hero indique donc actuellement que Grauer pense désormais que la startup a dépassé un problème de gestion des incitations défavorables de ses commerçants.

Et pour être raisonnable, sa nouvelle vision de l’entreprise a tendance à être un argument supérieur pour expliquer pourquoi il a besoin de tant d’argent en cette minute donnée.

Le fondateur pense que Program Hero a dépassé son produit d’entreprise le plus important – un endroit où les élèves peuvent accéder à plus de 80 millions de cours d’étude – analyser les ressources et les guides en particulier – dans un jeu de plate-forme. À l’avenir, Course Hero officialisera son attitude de consolidation de masse, comme nous l’avons remarqué par ses acquisitions de Symbolab, LitCharts, CliffsNotes et QuillBot, en tant que technique de petite entreprise.

“Nous faisons le travail pour établir une plate-forme qui sert l’ensemble du parcours d’étude, presque comme une suite de productivité pour la découverte”, a-t-il déclaré. « Chaque petite entreprise continuera à créer ses produits, ses solutions et ses marques, et il est possible pour nous de créer un écosystème pour intégrer les produits les uns dans les autres qui produisent beaucoup plus d’avantages pour les apprenants et les éducateurs. » PR-converse mis à part, l’argent sera utilisé pour alimenter les acquisitions. Et nous savons que l’edtech en regorge.

Grauer estime qu’il peut améliorer le cours d’étude Hero de gagner 2 millions d’abonnés tous les 12 mois à 50 millions d’abonnés tous les 12 mois d’ici 2030 en servant bien plus qu’un simple “système d’étude pour les élèves et une source pour les éducateurs”. À l’avenir, les apprenants seront équipés pour accéder à coursehero.com comme ils le font habituellement, mais également pour naviguer vers sa gamme plus large de produits et de marques.

“Au cours des deux dernières décennies, nous avons observé un changement plus important dans la promotion de la pédagogie en ligne et la façon dont nous évaluons et évaluons la compréhension des élèves évolue en conséquence”, a-t-il déclaré à TechCrunch. « Toutes ces variations exigent des ressources, des équipements et des fournisseurs plus importants, moins coûteux et efficaces pour satisfaire les besoins des étudiants et des éducateurs d’aujourd’hui. »

Le co-fondateur a défini qu’il programme pour utiliser les nouveaux fonds pour amener les entreprises à travailler dans de nouveaux secteurs verticaux, emplacements de sujets, gammes de notes et pays du monde entier. “Il s’agit certainement d’une cible sur des sujets et des techniques complexes ainsi que sur des méthodes de produits poussés par le logiciel”, a-t-il ajouté. Et évidemment, il y a encore de la place pour grandir.

Grauer a expliqué que le cours de formation Hero n’a pas encore commencé à “se plonger complètement dans la cryptographie et le World Wide Web3”, un mouvement qui pourrait sûrement utiliser une aide à la traduction pour les légions de personnes qui ne sont pas tombées dans le terrier du lapin mais . Alors que l’ensemble du marché adressable de l’entreprise devient plus large et, espérons-le, beaucoup plus nombreux, Course Hero devra évoluer pour répondre à une gamme complète de désirs d’étude – pas seulement des demandes d’aide à la recherche 24h / 24 et 7j / 7 ou d’examiner des guides sur la dernière mission éclairée. .