Qualcomm perd le combat contre la demande de données des régulateurs antitrust de l’UE

Qualcomm a perdu jeudi son combat contre une demande de données des régulateurs antitrust de l’UE après que la plus haute juridiction européenne a réaffirmé le droit des régulateurs de les voir, dans une affaire qui a déjà valu à la société une amende de 242 millions d’euros (environ 2 140 crores de roupies).

La décision de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), basée à Luxembourg, renforcera le rôle de la Commission européenne dans d’autres enquêtes antitrust.

Les démêlés de Qualcomm avec la Commission lui ont valu des amendes totales de 1,2 milliard d’euros (environ 10 610 crores de roupies) dans deux cas au cours des trois dernières années pour avoir utilisé son pouvoir de marché pour contrecarrer des concurrents, dont Intel.

Ses griefs avec l’autorité européenne de la concurrence datent de 2017, lorsqu’il lui a été demandé de fournir plus d’informations dans une affaire dans laquelle il a été accusé de prix d’éviction entre 2009 et 2011 pour écraser le fabricant britannique de logiciels de téléphonie Icera, racheté par la suite par Nvidia.

Qualcomm a déclaré que la demande dépassait le cadre de l’enquête. Elle a porté son affaire devant le Tribunal, le deuxième d’Europe, mais a perdu sa contestation en 2019. Elle a ensuite fait appel devant la CJUE.

La Cour a soutenu l’organisme de surveillance antitrust de l’UE.

« Compte tenu des larges pouvoirs d’enquête conférés à la Commission par le règlement n° 1/2003, il appartient à la Commission de décider si une information particulière est nécessaire pour lui permettre de mettre en évidence une infraction aux règles de concurrence. » ont dit les juges.

Qualcomm fait l’objet d’une troisième affaire dans laquelle les autorités de l’UE enquêtent pour savoir si elle se livre à un comportement anticoncurrentiel en tirant parti de sa position sur le marché des puces de modem 5G sur le marché des puces radiofréquence.

L’affaire est C-466/19 P Qualcomm et Qualcomm Europe contre Commission.

© Thomson Reuters 2021


La nouvelle politique de confidentialité de WhatsApp sonne-t-elle la fin de votre vie privée ? Nous en avons discuté sur Orbital, notre podcast technologique hebdomadaire, auquel vous pouvez vous abonner via Apple Podcasts, Google Podcasts ou RSS, télécharger l’épisode ou simplement appuyer sur le bouton de lecture ci-dessous.

.