Test du LG G8X ThinQ : il a deux écrans pour rivaliser avec les pliables

LA LG G8X Thinq c’est un smartphone très différent de ce que nous connaissons. Au lieu d’apporter un smartphone pliable, LG a décidé de faire quelque chose de plus simple et, dans une certaine mesure, plus fonctionnel : un smartphone avec deux écrans. Le gros avantage est que vous choisissez quand ou non utiliser le deuxième écran. L’idée a des avantages qui la rendent presque parfaite pour les personnes multitâches, mais il y a aussi des inconvénients qui peuvent être rebutants. Suivez la revue pour savoir de quel côté vous êtes.

Concentrons-nous sur les écrans dans cette revue. Lui avec un écran n’est pas différent des concurrents, comme nous le verrons.

lire aussi – Test du smartphone LG G8s ThinQ : un respect haut de gamme, mais qui coûte cher

Le LG G8X ThinQ a deux écrans et cela fait toute la différence

L’écran secondaire se trouve à l’intérieur d’une sorte de boîtier qui se fixe au connecteur USB-C du smartphone. LG a pris soin de reproduire l’écran dans le boîtier du tout. Ils ont la même technologie OLED, avec la même taille et la même résolution : 6,4 pouces avec une résolution de 1080 x 2340 pixels et un rapport hauteur/largeur de 19,5:9. Les autres technologies incluent la prise en charge HDR-10 et une compatibilité à 100 % avec DCI-P3. De plus, ils sont protégés par Corning Gorilla Glass 6.

CONTINUE APRÈS LA PUBLICITÉ

LG était si minutieux que l’écran secondaire a également une encoche, mais il n’y a pas d’appareil photo. Cela signifie probablement qu’ils profitent également du même écran dans le boîtier, économisant ainsi sur la production.

La connexion est rapide. Une fois attaché, un bouton apparaît automatiquement sur l’écran principal qui, d’un simple clic, le deuxième écran est activé. Une fois activé, le menu gagne quelques options pour contrôler l’écran.

Lorsque vous utilisez Chrome, par exemple, les deux écrans sont automatiquement joints, commençant à ouvrir les sites Web sur les deux écrans. Bien sûr ce n’est pas parfait, tant la division énorme des deux écrans est un peu inconfortable, étant loin d’utiliser une tablette ou un pliage. De plus, seules les applications LG et certaines applications tierces, telles que Chrome, le prennent en charge et l’utilisation est quelque peu limitée.

Une fonctionnalité intéressante de l’utilisation de deux écrans est que, automatiquement, lorsque vous tapez quelque chose, l’écran du bas se transforme en un clavier virtuel complet. L’expérience avec les documents, par exemple, est très bonne en faisant cela, montrant qu’il a une bonne vocation pour le travail. Par contre, il y a un problème : cette fonction ne fonctionne qu’avec le propre clavier de LG, c’est-à-dire que si vous utilisez le clavier de Google, ou tout autre, le clavier s’ouvrira étrangement sur l’un des écrans comme s’il s’agissait d’un écran normal. Comme le clavier de LG n’est pas exactement le meilleur, car il fait beaucoup d’erreurs dans la prédiction des mots, c’est un peu frustrant.

Pour le moins, LG semble déjà savoir que cela se produirait. Chaque fois que vous tapez quelque chose, une petite icône apparaît dans la barre inférieure qui, en appuyant dessus, vous permet de changer instantanément de clavier, avec tout ce qui est installé sur votre téléphone.

Verticalement, le navigateur est sur un écran laissant l’autre libre. Dans ce cas, vous pouvez ouvrir n’importe quelle autre application installée sur le LG G8X ThinQ.

C’est le point principal, le multitâche qu’il fournit. Vous pouvez faire ce que vous voulez d’un côté et laisser le navigateur, les réseaux sociaux ou toute autre chose de côté. Vous pouvez même utiliser deux applications de réseaux sociaux, telles que Facebook, WhatsApp, etc., car elles prennent en charge l’utilisation de deux comptes. De plus, un bon matériel ne laisse rien se bloquer, tout se passe bien, aucun plantage ou quoi que ce soit à ce sujet.

Vous pouvez contrôler la luminosité indépendamment sur le deuxième écran ou, si vous préférez, avec une touche, il répète la luminosité. Un autre inconvénient est que, comme la plupart des autres applications, le deuxième écran n’est pas compatible avec les autres lanceurs. Cela signifie que même si vous utilisez un lanceur tiers, le deuxième écran exécutera le lanceur LG, vous utiliserez donc le téléphone avec deux lanceurs différents.

Parlons maintenant d’une de ses fonctions principales : jouer. Le LG G8X ThinQ a la capacité de transformer le deuxième écran en un contrôleur virtuel, avec des options standard et même des options pour personnaliser les boutons. Dans l’ensemble, c’est une fonctionnalité plutôt cool. L’écran du boîtier étant beaucoup plus léger et plus fin, il est possible de laisser le clavier sur l’écran principal, c’est-à-dire sur le téléphone portable. De cette façon, tout le poids est dans la main, ce qui le rend très confortable à jouer.

La mauvaise nouvelle est que très peu de jeux sont compatibles et le reconnaissent comme manette. Seuls quelques-uns de Gameloft et d’autres, comme Fortnite, se sont associés à LG sur le projet. Quiconque veut un smartphone réservé aux jeux et dispose d’une variété de jeux, le contrôleur lui-même ne serait pas une justification pour acheter le G8X.

Le boîtier n’ayant pas sa propre batterie, la décharge de la batterie est très rapide une fois connectée, quelques heures seulement, après tout, deux écrans s’allument en même temps. Pour charger avec le couvercle, il y a un adaptateur magnétique qui se fixe à 5 contacts sous le couvercle. Cela ne fonctionne que pour charger et transférer des données, les fonctions HDMI que le téléphone portable a nativement cessent de fonctionner.

Matériel : Bien qu’il ait d’excellentes performances, il pourrait avoir plus de RAM et de stockage

En ce qui concerne le matériel, voici le meilleur : processeur Snapdragon 855, 6 Go de RAM et 128 Go de stockage interne UFS 2.1. Oui, cela pourrait être mieux, avec 8 Go de RAM et jusqu’à 512 Go comme la concurrence. Mais LG met généralement un matériel en dessous.

Tout d’abord, examinons les spécifications techniques de l’appareil :

Écran OLED de 6,4 pouces avec résolution FHD+ Deuxième écran de même taille et format d’image 19,5:9 Processeur Snapdragon 855 6 Go de RAM 128 Go de stockage interne Mémoire extensible jusqu’à 2 To avec caméra frontale MicroSD 32MP Deux caméras arrière : Capteur principal 12MP Capteur secondaire grand angle 13MP activé -Affichage du lecteur d’empreintes digitales, son stéréo et batterie certifiée IP68 de 4 000 mAh Android 9.0 Pie Couleurs : Aurora Black

Dans l’ensemble, les performances sont les mêmes que celles du LG G8s ThinQ, qui partage une grande partie du matériel. Nous parlons d’un haut de gamme, c’est-à-dire que tout ce qui est disponible aujourd’hui en termes de jeux fonctionnera avec un maximum de graphismes et sans étranglement.

La batterie de 4000 mAh m’a surpris. Chaque jour d’utilisation j’ai facilement réussi une journée d’utilisation intense. Après un mois, la marque s’est même améliorée. Bien sûr, je parle d’un seul écran. Lors de la connexion du deuxième écran, l’autonomie de la batterie diminue considérablement pour des raisons évidentes, mais même ainsi, si l’utilisateur sait économiser lors de l’utilisation des deux écrans, en réglant principalement la luminosité séparément, il obtient une demi-journée de travail. C’est très bien, après tout, il y a deux écrans connectés.

LG G8X ThinQ imite de manière flagrante l’interface One UI de Samsung

Dans la partie logicielle le LG G8X ThinQ tourne sous Android 9 et est livré avec sa nouvelle interface LG UX 9.0 que seul le G8X possède, le G8S est toujours avec le précédent. Elle est bonne, rapide et jolie. Il sera très apprécié, sinon pour une seule raison : il est manifestement identique à One UI de Samsung.

LG n’avait aucune honte. Même les nuances de couleurs, les bordures de blocs, tout, absolument tout est identique à l’interface du rival coréen.

Heureusement, comme la nouvelle interface de Samsung, tout ici est très rapide et intuitif. Le côté positif est que LG a copié quelque chose d’excellent.

Les caméras sont satisfaisantes mais rien de spectaculaire

Le G8X possède deux caméras arrière : une caméra standard de 12 mégapixels et une caméra grand angle de 13 mégapixels. LG a été l’un des premiers fabricants de téléphones à inclure des appareils photo grand angle, que je trouve toujours plus utiles que les appareils photo à zoom.

Il existe un mode de faible luminosité appelé Night View, similaire à Pixel 4, iPhone 11 et autres. Le G8X a réussi à prendre une photo décente dans une pièce presque sombre – j’ai pu distinguer divers meubles et objets sur la photo que je ne pouvais pas voir avec mes yeux. Mais comparé au Galaxy S10, le mode faible luminosité du G8X n’est pas si bon. Le Galaxy S10 a capturé une image beaucoup plus nette avec moins de bruit numérique et un éclairage et des couleurs plus précis.

Cependant, avec un éclairage suffisant, le G8X prend des photos nettes et lumineuses avec un bon contraste et une excellente mise au point. Bien que l’effet HDR ne rend pas les images aussi cinématographiques ou vibrantes que le Galaxy S10 ou le P30, les couleurs et l’exposition sont représentées avec plus de précision que ce que j’ai vu sous mes yeux. Les résultats peuvent sembler « fades » dans l’ensemble, mais les images sont plus proches de ce que nous voyons avec nos yeux.

À l’avant, il y a un appareil photo de 32 mégapixels pour des selfies super nets et vous pouvez également prendre des photos en mode portrait. Les photos de portrait sont bonnes, mais pas géniales. J’ai remarqué des zones tachées autour de mes cheveux (attendu) et de mes mains (pas prévu). Cela a rendu l’effet bokeh artificiel et non naturel comme d’autres concurrents. À tout le moins, vous pouvez régler le niveau de flou en direct ou après avoir pris la photo.